La région Occitanie totalise 15,9 milliards d’euros de consommation touristique annuelle, soit 10% du PIB régional. Le tourisme fait partie des grands secteurs de la région avec les secteurs « agriculture-agroalimentaire », le bâtiment et l’aéronautique. 1,42 Md € sont investis au total par an dans le secteur touristique : hébergements marchands, restauration, secteurs des équipements de loisirs (remontées mécaniques, casinos, parcs de loisirs, thermalisme et thalassothérapie, musées et monuments historiques, infrastructures d’accueil de manifestations, et résidences secondaires. (source Atout France 2014).

Offres d'emploi pour Occitanie

Aucune annonce

Quelques chiffres pour illustrer la région Occitanie 13 départements : l’Ariège, l’Aude, l’Aveyron, le Gard, la Haute-Garonne, le Gers, l’Hérault, le Lot, la Lozère, les Hautes-Pyrénées, les Pyrénées-Orientales, le Tarn et le Tarn-et-Garonne 2ème plus vaste région de France 1er rang national pour l’hôtellerie de plein air pour la capacité et la fréquentation; avec 23 millions de nuitées 4ème rang national pour l’hôtellerie traditionnelle avec 15,7 millions de nuitées 1ère région en hôtellerie thermale (en nb d’établissements) 36 stations de sport d’hiver 10 aéroports fréquentés par 11 millions de passagers (en 2015) L’ambition de la Région Occitanie, portée par Carole Delga, Présidente de la région, est de faire partie du Top 10 des destinations européennes. Pour réaliser cette ambition, la région Occitanie peut s’adosser à ses atouts, notamment pour le volet digital. En effet, les démarches FrenchTech développées à Toulouse et Montpellier sont un appui majeur pour la diffusion des innovations liées au numérique dans le secteur touristique. L’emploi comme dénominateur commun La Stratégie régionale entend constituer une démarche globale en matière de développement économique, d’innovation, d’internationalisation, d’orientation, de formation professionnelle, de tourisme et d’agriculture. Son dénominateur commun est l’emploi. Il est vrai qu’avec la forte saisonnalité, la région représente un fort bassin d’emplois touristiques. Il n’en reste pas moins que la filière pâtit d’une mauvaise presse auprès des jeunes générations. C’est justement la forte saisonnalité qui rend l’attractivité de ces métiers toute relative. Les emplois du tourisme vont profiter des actions mises en place.